Menu Fermer

A propos de la taxe de séjour, intervention de Yannick au Conseil de Rennes Métropole du 27 septembre 2018

Monsieur le Président, chers collègues,

Comme nous l’avions déjà fait remarquer les années précédentes, avec nos collègues écologistes notamment, le niveau de taxe de séjour proposé pour notre Métropole n’est pas satisfaisant même s’il est vrai qu’il a été revalorisé.

Comment justifier que les taxes de séjour proposées n’atteignent pas le plafond légal, pour les hôtels 4 ou 5 étoiles? Et surtout, comment rendre compte du fait que la taxe de séjour d’un hôtel 1 étoile soit plus proche du plafond légal, et donc plus forte en proportion, que celle d’un 5 étoiles ?

En effet, alors que la loi autorise 3€ pour les 5 étoiles, par personne et par jour,  vous proposez une taxe journalière de 2.25€. Ainsi, la taxe proposée pour cette catégorie est en-deçà du plafond légal de 25% quand elle n’y est que de 18% pour les hôtels 1 étoile. Ainsi, les taux proposés pour cette taxe de séjour vont à l’encontre du principe d’efforts répartis selon les moyens financiers des touristes.

Je suis donc favorable à ce que les nuitées en hôtels 4 et 5 étoiles soient taxées au plafond légal car je considère que quand on a les moyens de se payer une nuit en hôtel de luxe, ce ne sont pas quelques dizaines de centimes d’euros qui feront une différence.

En ce qui concerne de telles taxes, les données économiques sont importantes. Ce sont plus d’un million de nuitées sur l’année sur la Métropole, soit près de 200 000€ de manque à gagner tout de même d’après mes calculs. Ceci n’est pas négligeable, surtout dans cette période tendue pour les finances locales.

Par contre, la délibération comprend l’extension de la taxe de séjours aux hébergements pour les touristes autres que les hôtels, de type Airbnb par exemple. Ces taxes ne leurs étaient pas appliquées  jusqu’alors. Compte tenu de ce fait, et malgré mes réserves, je voterai pour cette délibération.