Menu Fermer

Charte citoyenne de l’urbanisme : opportunisme électoral ! Intervention de Yannick au Conseil Municipal du 9 décembre 2019

Madame la Maire, chers collègues,

Nous prenons acte de cette délibération qui expose les prémices d’une charte citoyenne de l’urbanisme et notamment sa méthode d’élaboration et les premiers retours du groupe de travail qui  s’est réuni à ce sujet.

Inutile de revenir sur le fond des critiques des multiples groupes d’habitants que l’on retrouve en partie dans la délibération, notamment à propos du manque d’écoute ou de la densification sauvage, nous avons déjà eu l’occasion de nous exprimer à ce sujet à plusieurs reprises.

S’il est évident que toute pratique de l’exercice municipal est amenée à évoluer, nous restons songeurs sur le fait qu’une telle charte n’ait même pas été évoquée à l’occasion de l’opération de concertation Rennes 2030 ou à un autre moment du mandat, sachant que les contestations citoyennes en matière d’urbanisme ne sont pas nouvelles.

L’élaboration actuelle de la charte s’appuie sur des groupes de travail avec des élus et  des citoyens. Pour être efficace ce travail doit aussi s’appuyer impérativement sur l’expertise citoyenne développée par les différents collectifs qui sont intervenus pour critiquer l’incohérence des projets immobiliers en cours.

Sur le fond, cette charte pourrait être un document majeur, elle touche un champ de l’urbanisme qui est à nos yeux important. En effet, l’une des alternatives à l’accroissement des surfaces urbanisées au détriment des surfaces végétales ou agricoles est bien la recherche en ville de solutions pour rénover, reconstruire sans prendre sur les espaces naturels disponibles. Nous le savons, le potentiel de notre ville en la matière est considérable.

Enfin, pour être efficace, cette charte ne doit donc pas se limiter à aux projets diffus, parcelle par parcelle, elle doit s’étendre à l’ensemble des opérations conduites à l’initiative d’opérateurs qu’ils soient privés ou publics au sein des différents secteurs urbains. Telle que décrite, cette charte est totalement silencieuse sur projets de ZAC par exemple qui eux aussi mériteraient d’être co-construits avec les habitants.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser