Menu Fermer

Communiqué de fin de mandat

En cette fin de mandat de conseillers municipaux et de conseiller métropolitain, les élus PG/LFI, élus en 2014 dans le cadre d’une fusion au second tour, d’une liste commune EELV/Front de gauche avec celle conduite alors par Me la Maire, tiennent à remercier les électeurs qui leur ont fait confiance et à rappeler qu’ils ont été sur la durée du mandat 2014/2020 fidèles à leurs engagements initiaux.

Dès le début du mandat, cette ligne politique basée sur la liberté de parole et de vote nous a conduit à nous situer dans une opposition de gauche à la majorité.

Pendant ces 6 années, nous n’avons eu de cesse de souligner ce qui n’allait pas dans le bon sens comme par exemple l’urbanisme effréné sur la ville,  la tarification des transports ou le manque d’ambition et d’objectifs en termes environnementaux. Nous avons bien sûr soutenu les actions qui étaient positives.

Au cours de ce mandat, nous avons présenté plusieurs voeux principalement avec le groupe écologiste,  forts de notre préoccupation commune sur ces questions.

Nous avons également pu vérifier l’importance capitale pour notre démocratie et pour les habitants du rôle essentiel des assemblées des collectivités locales et des exécutifs communaux. La récente crise sanitaire a confirmé leur caractère  crucial. Nous tenons d’ailleurs à  exprimer, à l’heure où notre mandat s’achève, notre respect pour leur engagement et notre salut fraternel à l’ensemble des élu.e.s de la Ville et de la Métropole.

Nous avons soutenu pour les élections municipales de 2020 la liste Rennes En Commun qui a réalisé un score de 7,5% au premier tour. Nous regrettons que malgré ce score, il n’ait pas été possible de proposer au second tour une liste commune avec EELV, alors que les deux programmes avaient de grandes similitudes. Cette alliance aurait selon nous permis une vraie rupture avec les politiques qui, même lorsqu’elles sont modifiées à la marge dans le cadre d’alliances électorales,  conduisent nos villes et métropoles vers encore plus de pollution et d’inconfort.  Le mandat qui commence sera sur ce point lourd d’enjeux et mais aussi de périls.

Le Parti de Gauche est et sera toujours auprès des associations, collectifs, syndicats, citoyen.ne.s qui exigeront que leur parole, leurs alertes ou leurs projets soient pris en compte.

Notre expérience d’élus sera à disposition de toutes celles et ceux qui ne se laisseront pas endormir par les nouvelles sirènes de la « social-écologie ».

Le Parti de gauche défend, depuis sa création, l’éco-socialisme, dont le contenu ne porte aucune équivoque sur les effets dévastateurs du  système capitaliste.

Nous estimons que les électrices et électeurs rennais qui ont voté pour REC doivent conserver leur liberté pour le second tour, sachant qu’aucune voix exprimée ne peut aller vers la droite ou LREM.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser