Menu Fermer

Fermeture de la dernière boutique SNCF à Rennes, encore un accès au service public supprimé

Depuis le 8 décembre, la SNCF a fermé sa dernière boutique rue Le Bastard.

Pour supprimer un accès au service public, les arguments sont toujours les mêmes. Comme pour les 7 bureaux de poste en 2016 ou les trésoreries de Janzé, Monfort ou d’ailleurs, à chaque fois il est mis en avant la nécessité de faire des économies et d’évoluer avec Internet.

Ces arguments relèvent d’une vision idéologique éculée qui ne tient pas compte des services attendus par la population.

Non, la rentabilité n’est pas la seule priorité d’un service public. Il doit surtout répondre à des besoins. Qui peut croire que personne n’a besoin d’un point de vente physique de billets, d’abonnements ou de renseignements ?

Nous constatons que Mme la maire et sa majorité ne s’y sont pas du tout opposés. Ce n’est pas normal. Bien au contraire, pour relever le défi d’un plus grand usage des transports en commun il faut créer des boutiques proposant toutes les offres présentes de transport collectif.

Autres articles qui pourraient vous intéresser