Menu Fermer

La Palais du commerce ne doit pas devenir un méga centre commercial, intervention de Yannick au Conseil Municipal du 9 décembre 2019

Le projet de réhabilitation du Palais du commerce, Place de la République nous a été présenté en début d’année 2019. Nous étions alors intervenus sur le fait que ce projet avait été élaboré en cercle restreint. Les habitants du centre-ville n’avaient pas été sollicités pour contribuer à la réflexion et à l’élaboration du projet. Ce lieu est pourtant un lieu majeur. Un lieu situé dans l’hyper centre à la charnière des parties Nord et Sud de la Ville.

Nous avions alors proposé d’en faire un palais des solidarités réunissant un certain nombre de services publics en général dont notamment des services sociaux. En vain.

Le projet favorisé par la Ville et porté par une initiative privée commerciale, consiste en l’implantation d’un nombre conséquent de commerces au sein de ce Palais. Pourtant, le centre-ville possède déjà de très nombreux commerces dont 16 surfaces commerciales de plus de 650 m2. Les commerces de centre-ville sont fragilisés par la baisse du pouvoir d’achat des habitants, la concurrence de la vente en ligne et des grandes surfaces commerciales périphériques. Alors accroître, dans un tel contexte, le nombre de commerces, en centre-ville n’est pas une bonne idée. Cela fragilisera un tissu commercial déjà éprouvé.

Les enjeux financiers de cette promotion immobilière sont considérables. L’opération de cession des bâtiments et des espaces urbains est de l’ordre de 20 millions d’euros. Les travaux de refonte de l’aménagement seraient de l’ordre de 50 millions d’euros. Le promoteur d’une opération de cette ampleur va attendre, et c’est totalement logique, un retour financier qui compensera largement sa mise de fonds. C’est peu dire que les locations de baux seront très onéreuses. Les commerçants qui y seront implantés devront réaliser un chiffre d’affaires très important forcément accompagné par une politique commerciale agressive. N’en doutons pas, tout cela ne va pas  du tout contribuer à une situation sereine du commerce local. D’autant que les commerces pressentis seront directement en concurrence avec d’autres commerces déjà implantés à l’instar du Lego store alors qu’un atelier Lego vient d’ouvrir à Cesson-Sévigné.

La délibération  pose clairement la méthode et les échéances de conduite de ce projet pour les années à venir. En ce qui concerne la cession foncière, la décision irréversible sera prise en 2022.

Ce mandat s’achève. C’est l’heure des bilans, des réflexions et des propositions pour l’avenir. Nous nous poserons les bonnes questions sur ce projet dès le début du prochain mandat. Ne nous enferrerons pas dans cette logique du tout commerce qui mène les commerçants et les citoyens dans le mur. Dans ce palais osons y faire autre chose qui sera utile à tous.

Autres articles qui pourraient vous intéresser