Menu Fermer

Le Centre des congrès coûte « un pognon de dingue », intervention de Yannick au Conseil de Rennes Métropole du 27 septembre 2018

Monsieur le Président, chers collègues,

La présente délibération porte sur le résultat d’exploitation du Centre des Congrès, pour l’année  2017 et sur la prévision, en l’état connu à ce jour, du budget d’exploitation pour 2018.

L’économie générale de la Délégation de Service Public du Couvent des Jacobins a fait l’objet d’une présentation en Conseil Métropolitain le 20 octobre 2016. La délibération présentait une simulation du budget du Centre des Congrès sur 8 ans, de 2017 à 2025. L’année 2017 était une année avec des dépenses d’exploitation mais sans recettes en contrepartie puisqu’aucun évènement n’y a été organisé. La perception de recettes débutant, à l’ouverture du site, en Janvier 2018.

La simulation du total cumulé de l’Excédent brut d’exploitation (EBE) pour les années 2018 à 2025 donnait un déficit de 4,2 millions d’euros pour cette période. Il s’agissait bien entendu d’une simulation prudente eu égard à l’incertitude de l’attractivité du Centre des Congrès. Ce déficit, s’il se réalisait, devant être supporté par la collectivité Rennes Métropole. Devant l’ampleur de ce déficit prévisionnel j’étais intervenu pour faire part de mon inquiétude.   J’exprimais aussi  un désaccord de fond sur le fait que ces dépenses, supportées de facto par la collectivité, n’étaient pas des dépenses liées à l’intérêt général mais à l’exploitation d’une entité aux objectifs à caractère privé.

De tels projets doivent donc être absolument à l’équilibre.

Le budget ajusté pour 2018, objet de la présente délibération, démontre un rétrécissement du déficit prévu pour 2018 au regard des prévisions faites en 2016. L’EBE déficitaire glisse de  945 000 euros à 732 000 euros soit une amélioration de 213 500 euros. Cette progression du résultat est liée à une augmentation d’activité pour l’année 2018 de 877 000 euros. Le succès d’une manifestation culturelle comme celles de l’exposition « Debout ! » avec 93 000 visiteurs explique en tout ou partie cette amélioration.

Pour autant la question de fond reste. Si malgré les  actions et les efforts de Destination Rennes, les résultats budgétaires du Centre des Congrès restent négatifs, il est anormal que la collectivité doive en supporter le coût.

Autres articles qui pourraient vous intéresser