Menu Fermer

Le cumul des mandats, poison de la démocratie

Madame la Maire, Nathalie Appéré, qui vient d’être nommée Présidente de l’Agence Nationale pour l’Habitat persiste dans le cumul des mandats (cf schéma ci-dessous), au même titre que quelques conseillers municipaux de son groupe depuis les dernières élections départementales. Nous condamnons ces pratiques et tenons à rappeler notre attachement au mandat unique.

Pour bien effectuer son travail d’élu, local comme national, il ne faut avoir qu’un seul mandat. On ne peut pas approfondir les dossiers, faire le travail de représentation, rencontrer des acteurs locaux, rendre des comptes à la population en ayant plusieurs mandats, même avec l’aide de plusieurs assistants.

Le cumul des mandats oblige l’élu à se confiner dans une sphère institutionnelle, allant de conférences en réunions, d’une Assemblée à une autre, en perdant peu à peu prise avec la réalité.

Parce que rendre des comptes ce n’est pas que dresser un bilan tous les cinq ou six ans ; parce que être sur le terrain ce n’est pas que faire des « marches exploratoires » de temps à autres dans les quartiers.

Vous ne nous verrez  donc pas  comme candidat aux élections départementales, régionales ou législatives tant que nous serons Conseillers Municipaux et Métropolitains. Notre attachement à la qualité de vie démocratique, respectueuse des citoyen-nes, passe aussi par le mandat unique. C’est pourquoi nous avons également signé la charte « anticor ».

Jean-Paul TUAL et Yannick LE GARGASSON.

Cumul NA-page0001

Autres articles qui pourraient vous intéresser