Menu Fermer

Recours au mécénat privé pour financer les activités culturelles : trop de cadeaux ! Intervention de Yannick au Conseil Municipal du 14 mars 2016

Logo-mecenat-culturel

Madame la Maire, chers collègues,

Nous intervenons sur ce sujet du mécénat culturel car de notre point de vue il n’est pas légitime que les mécènes perçoivent des contreparties à leurs dons pour les établissements culturels rennais que sont le Musée des Beaux-arts, l’opéra, les archives municipales ou encore les bibliothèques.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que depuis la loi du 1er août 2003 chaque don réalisé par une entreprise à un établissement culturel est défiscalisé à 60%. C’est une rétribution suffisante, d’autant que l’inscription des logos de ces entreprises sur certaines brochures de ces établissement est également une sacrée publicité pour ces mécènes. Vous nous répondrez qu’il y a également des particuliers qui font des dons. Certes. Nous considérons cependant que dans ce domaine, c’est la philanthropie et non l’intéressement qui doit prévaloir.

Le second problème que pose cette délibération est le manque de clarté sur le montant total de ces rétributions aux mécènes. Même si elles se font sous forme de places gratuites ou moins cher ou encore de la mise à disposition d’espaces pour des manifestations privées, cela a un coût. Combien cela coûte-il à la ville chaque année ? Nous n’avons jamais obtenu de réponse lorsque nous avons posé la question. Nous avons le devoir de ne gaspiller aucun euro particulièrement pour les entreprises qui utilisent le mécénat comme de l’optimisation fiscale !

Alors même si ces contreparties ne peuvent excéder 25% du montant du don et même si cette pratique est en place dans notre ville depuis de nombreuses années, nous voterons contre cette délibération.

 

Merci de votre écoute.

Autres articles qui pourraient vous intéresser