Menu Fermer

Tour Samsic : intérêt privé 1 – 0 intérêt général, intervention de Jean-Paul au Conseil Municipal du 8 octobre 2018

Madame la maire, chers collègues,

 

            Ce projet de délibération nous invite à valider une convention de subvention entre la ville Rennes métropole et la SPLA Territoires Publics à propos de EuroRennes. Bien évidement nous voterons contre, parce que vous le savez bien, nous sommes opposés au projet EuroRennes depuis le début.

            Par contre, l’actualité nous pousse à saisir cette délibération pour dénoncer la récente annonce d’un projet dit « de grande ampleur pour EuroRennes », nous parlons du projet d’une tour de 100m à l’initiative du PDG de la société Samsic. En effet, ce projet recevant le soutien inconditionnel du Président de Rennes Métropole et de Madame la Maire de Rennes pose plusieurs problèmes.

            Tout d’abord, nous n’acceptons pas que la force de l’argent de celles et ceux qui en détiennent beaucoup, fussent-ils rennais, vienne à ce point structurer la ville avec autant d’aisance et d’allégeances. Nous n’acceptons pas que la richesse de quelques-un.e.s les autorise à construire n’importe quoi, n’importe où. Aussi, il nous semble surprenant que les élu.e.s en charge des territoires concernés soient à ce point béat.e.s face aux égos démesurés de certains PDG et aux conséquences sur la qualité de vie dans ce quartier.

Si M.Roulleau a de l’argent à mettre à la disposition de la ville, pour son rayonnement, il peut aider à transformer le Palais du commerce en Palais des solidarités, comme nous l’avons proposé récemment. Cela pourrait ainsi constituer un maillon manquant pour le quartier centre de Rennes contrairement au projet de « totem » évoqué par M. Couet pour la tour Samsic.

D’ailleurs, illustrer ce projet de tour comme d’un totem à l’entrée de la ville surprend lorsque l’on sait que le totémisme porte une forte connotation religieuse. Alors, si la religion de l’argent séduit des responsables politiques rennais.es et métropolitain.es, il nous revient effectivement  à le dénoncer et à tirer le signal d’alarme.

image : Le Télégramme

            Nous rappelons quand même qu’EuroRennes, c’est notamment une gare refaite entièrement alors que ce n’était pas du tout nécessaire. Ce sont des dizaines de milliers de mètres carrés de bureaux, ce qui ne manque pourtant pas à Rennes. C’est une densification inquiétante, minérale, qui ne contribuera sûrement pas à l’aération et au rafraîchissement de la ville. Car avec le réseau ferré et ses espaces dénudés, des nouveaux bâtiments, serrés et bien réfléchissants, vous approuvez une tour de 100m accompagnée de 4 autres bâtiments dans un espace très serré au bord du pont de l’Alma. Tout cela accumulé génèrera un impact de réchauffement évident, contrariant ainsi le discours sur les « puits de fraîcheurs » nécessaire au rafraîchissement de la ville, donc de la qualité de vie pour ses habitant.e.s.

Une tour de 100m est un non-sens écologique. Tout observateur objectif le sait, notamment la question de la climatisation qui contribue fortement au réchauffement climatique.

Nous nous adressons donc aux élu.e.s soutenant ce projet en leur demandant de revoir les affirmations affichées à l’envi et de se reprendre car les conséquences de ces ouvrages ne sont pas neutres à l’heure où l’alerte a été renforcée ces jours-ci par les scientifiques sur les conséquences du réchauffement climatique.

 

 

 

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser