Menu Fermer

Un local pour les gilets jaunes ! Déclaration de Jean-Paul au Conseil Municipal du 3 décembre 2018

Cette déclaration a été lue après celle d’une représentante des « lapins jaunes » en début de conseil. Intervention lisible ici

 

Madame la Maire, chers collègues,

Impossible dans le contexte actuel de ne pas parler du mouvement des gilets jaunes. C’est la première fois que nous nous exprimons sur ce sujet publiquement.

En effet, aux tentatives de récupérations politiques des uns et des autres, nous y avons privilégié le contact direct, sur les ronds-points, sur la rocade, au QG à Cesson, etc. Au début, le 17 novembre, nous observions, nous écoutions les gens et leurs revendications, leurs mécontentements. Très vite, nous nous sommes positionnés en soutien de ce mouvement que seuls les plus déconnectés des réalités pouvaient qualifier de fasciste ou d’anti-écolo. Le 26 novembre dernier, une délégation de gilets jaunes rencontrait la nouvelle Préfète d’Ille-et-Vilaine avec une liste de revendications qui lui a été remise. Cette liste est sans appel, une partie a été rappelée lors de l’intervention du porte-parole des lapins jaunes.

Nous soutenons cette liste sur presque tous ses points et tenions à la compléter en énumérant les autres propositions non évoquées ce soir mais présentées à Mme la Préfète :

– Nous exigeons que les multinationales aient le même niveau d’impositions que les TPE, PME ….
– Dissolution de l’Assemblée Nationale, recours au référendum d’initiative populaire concernant toute organisation sociale et sociétale de la vie quotidienne.
– La généralisation et le développement des bio-carburants.
– Nous exigeons également le respect de l’État à l’égard des manifestants et l’arrêt des violences policières. Comme l’ont déjà dénoncé plusieurs syndicats de police, l’exfiltration des casseurs doit être immédiates, il ne faut plus que les FDO attendent des heures avant de pouvoir intervenir.
– Dans le cadre des États Généraux de la fiscalité nous exigeons la suppression de tous les privilèges pour les anciens élus (salaires et avantages en nature).

Ces remises en cause touchent aux fondamentaux  de ce qui s’appelle   »le dialogue social » et de ce qui s’appelle « la cinquième République ». Ils expriment des défis majeurs de notre temps. Oui, ce sont des défis car tellement négligés et mis sous le tapis par tellement de gouvernements aux couleurs différentes que nous sommes dans nous passons au stade d’urgences.

Pour finir, toute personne qui a milité ou milite pour le progrès social et démocratique se rendra compte de l’importance et de la légitimité de ces revendications. Dès lors, le devoir de n’importe quel élu progressiste devrait être de favoriser ce mouvement, toujours sans se l’approprier, évidemment. Madame la Maire, vous pourriez mettre à disposition un lieu aux gilets jaunes. Ce serait une belle preuve de votre soutien au mouvement. Monsieur le Maire de Chartres de Bretagne l’a fait sur sa commune, pourquoi pas ici ?

En effet, les différents groupes de gilets jaunes sont unanimes à déplorer la difficulté d’organisation sans lieu au sec, chauffé et spacieux. Aujourd’hui, l’organisation se fait autour de 2 QG, en extérieur, avec toutes les limites qui cela peut générer.

Nous espérons que vous répondrez également favorablement à cette demande.

Merci de votre écoute.

Autres articles qui pourraient vous intéresser