Menu Fermer

Voeu contre le projet de loi Blanquer pour une « école de la confiance »

Voici ci-dessous le voeu contre l’article 6 du projet de loi Blanquer que nous avons présenté lors du Conseil Municipal du 1er avril. Nous avions proposé que ce voeu soit commun à tous les groupes se réclamant de la gauche mais Mme la Maire a préféré rédiger son propre voeu, largement inspiré du nôtre, qu’elle a présenté au nom de la Majorité. Nous avons reçu les voix du groupe écologiste en plus des nôtres mais cela n’a pas suffit pour permettre à notre voeu d’être voté. Peu enclins aux stratégies politiciennes, nous avons tout de même voté le voeu de la Majorité. 

 

Vu le projet de loi en cours pour une « école de la confiance » tel que voté par l’Assemblée Nationale le 19 février 2019,

Vu en particulier l’amendement AC50 présenté par Mme Rilhac, Mme Amadou, M. Le Bohec et M. Sorre et adopté, portant création des Etablissements Publics de Savoirs Fondamentaux,

Vu la mobilisation massive des personnels de l’Education Nationale et des parents d’élèves contre ce projet de loi,

 

Considérant que la fusion des écoles maternelles, primaires et des collèges prévues dans le cadre des Etablissements Publics de Savoirs Fondamentaux, à l’appréciation des collectivités locales, ne répond qu’à des exigences comptables et non à des besoins réels de la population,

Considérant qu’une telle fusion éloignerait les jeunes enfants et leur famille d’un établissement scolaire de proximité, accessible facilement,

Considérant qu’il n’est pas adapté pour des enfants de 3 ans de partager le même espace que des adolescents de 14 ou 15 ans,

Considérant que pour les élèves en bas-âge les écoles à taille humaine sont plus adaptées car facilitant les repères et la vigilance du personnel,

Considérant que l’organisation de ces EPSF, dirigés par un seul Directeur épaulé par des adjoints, bureaucratise les missions de ce dernier, l’éloignant des réalités du terrain, d’une certaine proximité pour les élèves, parents d’élèves, personnels enseignants et non-enseignants.

 

La Ville de Rennes informe Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, que :

Article 1 : Aucune école maternelle ou primaire rennaise ne fusionnera avec un collège dans l’objectif de créer un Etablissement Public de Savoirs Fondamentaux.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser